[Lecture] Christine (Stephen King)

Roman de l’américain Stephen King, publié en 1983. La publication de la traduction française de Marie Milpois date de 1984 chez Albin Michel.

Présentation de l’éditeur:

Christine est belle, racée, séduisante.
Elle aime les sensations fortes, les virées nocturnes et le rock n’roll des années héroïques. Depuis qu’elle connaît Arnie, elle est amoureuse. Signe particulier : Christine est une Plymouth « Fury », sortie en 1958 des ateliers automobiles de Detroit.
Une seule rivale en travers de sa route : Leigh, la petite amie d’Arnie…
Ce roman légendaire de Stephen King, rythmé par la musique de Chuck Berry et de Janis Joplin, a déjà pris place parmi les classiques de l’épouvante.

Un tour dans mon bolid’ …

Christine, c’est le doux nom d’une Plymouth Fury de 1958. Une voiture, donc. Mais c’est aussi l’un des personnages principaux de ce récit, si ce n’est LE personnage principal. En effet, même quand elle n’est pas physiquement présente, elle est partout, dans les pensées et craintes des autres personnages, dans leurs rêves, leurs cauchemars, au centre de leurs préoccupations. Il faut dire que Christine n’est pas une voiture comme les autres. On l’aime ou on la déteste, mais elle ne laisse pas indifférents celles et ceux qui la rencontrent. Entre Arnie et elle, c’est le coup de foudre, et gare à quiconque se mettra en travers du chemin de la belle rouge !

Si un homme peut être amoureux de sa voiture, sous la plume de Stephen King la voiture aussi peut être amoureuse. Et jalouse, protectrice et vengeresse. Mais l’histoire d’amour entre Arnie et Christine n’est pas de celles qui durent. Comment Dennis, l’ami d’Arnie, peut parvenir à lui faire comprendre que sa voiture est comme possédée ? Comment arrêter cette auto qui sème la mort sur son passage ?

Stephen King est un merveilleux conteur. Il joue avec nos angoisses, avec nos peurs avec brio, et le frisson est tellement bon que le lecteur en redemande ! Comme à son habitude, l’auteur va directement à l’essentiel, nous livrant un récit difficile à lâcher. Avec de nombreuses références musicales, on est immergé dans cet univers rock’n’roll qui est celui de Christine dès les premières lignes. En écrivant son histoire majoritairement (environ les deux tiers) d’un point de vue extérieur à la relation entre Arnie et Christine, Stephen King nous expose toute la dimension malsaine de cette relation toxique entre un jeune homme un peu naïf et une machine diabolique.

Un roman fantastique qui joue avec nos nerfs, comme sait si bien le faire le maître de l’épouvante ! Pour moi, un de ses meilleurs !

Infos sur le livre:

Édition présentée: Livre de Poche (2005). Titre original: Christine. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marie Milpois. ISBN/EAN13: 9782253147695. Disponible sur support papier, numérique et audio.

Pour aller plus loin:

Ce roman, comme beaucoup d’autres de cet auteur prolifique, a été adapté à l’écran par John Carpenter. Découvrez la bande annonce VO.

La chanteuse MSTG a rendu hommage à la belle rouge dans une chanson intitulée, sans grande surprise, Christine, et dont le clip met en scène la Plymouth Fury:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s