[Lecture] Les confidences d’Arsène Lupin (Maurice Leblanc)

Recueil de nouvelles du français Maurice Leblanc (11/12/1864 – 06/11/1941). Les nouvelles ont été publiées entre avril 1911 et février 1913 dans le mensuel Je sais tout. Le recueil est ensuite paru en Juin 1913.

Présentation de l’éditeur:

«Allô, le service de la Sûreté ? M. l’inspecteur principal Ganimard est-il ici ?… Pas avant vingt minutes ? Dommage !… Enfin !… Quand il sera là, vous lui direz ceci de la part de Mme Dugrival… Oui, Mme Nicolas Dugrival… Vous lui direz qu’il vienne chez moi. Il ouvrira la porte de mon armoire à glace et, cette porte ouverte, il constatera que l’armoire cache une issue qui fait communiquer ma chambre avec deux pièces. Dans l’une d’elles, il y a un homme solidement ligoté. C’est le voleur, l’assassin de Dugrival. Vous ne me croyez pas ? Avertissez M. Ganimard. Il me croira, lui. Ah ! J’oubliais le nom de l’individu… Arsène Lupin !»

« Je suis Lupin, Arsène Lupin »

J’avoue avoir eu pas mal d’appréhensions avant de commencer cette lecture. Ayant été déçue par les personnages de Sherlock Holmes et de Rouletabille, je craignais de trouver ici un nouveau type arrogant et à l’ego surdimensionné. Autant vous dire que Lupin partait avec un sacré handicap ! Et bien, j’ai été agréablement surprise !

Au fil des nouvelles de ce recueil, Lupin, toujours attiré par l’appât du gain, n’en reste pas moins homme et s’efforce de parvenir à ses fins sans violence, en véritable gentleman. Roi du déguisement et de l’usurpation d’identité, il nargue les forces de police avec une certaine forme d’amusement et vole principalement aux personnes ayant mal acquis leur fortune, incarnant une sorte de Robin des Bois de la Belle Époque.

J’ai eu grand plaisir à découvrir ces « confidences ». Chaque texte a son atmosphère propre, parfois sombre et inquiétante, certains davantage teintés d’humour. On sent cependant la personnalité torturée de ce caméléon, qui, bien qu’à l’aise parmi les gens de la haute société, a aussi pas mal d’empathie pour les personnes plus modestes ou victimes d’injustice. Arsène Lupin est un personnage intéressant autant qu’intriguant, et qui a su me séduire comme il séduit bon nombre de femmes. Son aspect physique est insaisissable, tant il revêt de déguisements différents, mais il n’est au fond qu’une seule et même personne, à la personnalité attirante.

Un personnage que j’ai beaucoup aimé, des intrigues à l’ambiance toujours renouvelée, des ingrédients parfaits pour que le lecteur ne se lasse jamais et en redemande encore.

Informations sur l’ouvrage présenté:

Édition présentée: Le livre de Poche (Version Elf – 1984). ISBN/EAN13 Le Livre de Poche: 9782253006909. Également disponible au format numérique.

Pour aller plus loin:

Netflix a adapté les aventures d’Arsène Lupin dans une série française, avec Omar Sy dans le rôle principal. En voici la bande annonce:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s